Le stylo, le début du rêve

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le stylo, meilleur ami de l’homme.

Le collègue de travail…

S’il est bien un objet auquel nous ne faisons même plus attention lorsque nous l’utilisons, c’est le

stylo, ce tout petit objet qui pourtant tient une place fondamentale dans notre quotidien.

En effet, ce stylo (ou stylographe tel qu’il était appelé autrefois) apparait dans nos trousses entre

la fin du XIX ème et le début du XX ème siècle.

Et depuis, il a fait du chemin, puisqu’il s’agit de l’un des objets les plus usités au monde.

En effet, qu’il soit mordillé par un étudiant rêveur, ou qu’il fasse figure de crochet dans les cheveux

d’une working girl pressée, le stylo est de toutes les aventures.

Sans compter qu’il n’est pas une trousse, un bureau ou tout simplement un sac à main qui n’en

contienne au moins un.

A vrai dire, aucune profession de nos jours ne peut valablement prétendre se passer d’un stylo !

Quel que soit l’activité effectuée, elle nécessitera forcément, à un moment ou à un autre, l’utilisation

d’un stylo.

Pourtant, le domaine de prédilection de ce bon vieux stylographe est bien loin de se limiter à

l’école ou à l’activité professionnelle, puisqu’il est également le complice favori des rêveurs…

…mais également le confident de nos rêveries.

A vrai dire, beaucoup d’ados (et d’adultes !) à travers le monde, bien que ne se rêvant pas
forcément écrivains, tiennent un journal dans lequel ils consignent leurs joies, leurs peines et leurs

journées plus ou moins intéressantes et plus ou moins romancées.

Qu’il s’agisse de garder un souvenir, de s’organiser, ou (qui sait ?) d’en faire la base d’un futur roman autobiographique, les phrases jonchent le papier pour créer un témoignage précieux d’une époque déjà révolue au moment où les lignes apparaissent sur la page…

Et pour ce faire (sauf bien entendu pour les amateurs de technologies qui ne se sépareraient à aucun prix de leur ordinateur dernier cri), le stylo reste le meilleur des complices, couchant sur le papier des lettres aux formes délicates, lesquelles ourlent le roman d’une vie…

Ainsi, le stylo reste bel et bien, au professionnel comme dans les loisirs, le meilleur ami de l’homme.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »